Synagogue de Mateszalka

Synagogue de  MateszalkaSynagogue de MateszalkaSynagogue de Mateszalka

Synagogue de Mateszalka
Kossuth tér 37

Il est possible de visiter la Synagogue, chercher la clé au musé de la région de Satmar un peu plus loin en face dans la même rue:

Szatmári Múzeum ‎
Kossuth Street 5,
4700 Mátészalka Hungary
Tel: 06 44 502-646

Pourquoi JarmiPapos.org ?

En faisant ce voyage en Hongrie, mon objectif premier n'était pas d'y faire du tourisme, et pour cause vous lirez plus bas pourquoi, mais d'aller visiter ma famille qui malheureusement aujourd'hui ne se trouve que dans les cimetières. A part quelques uns qui ont survécus la Shoah et ont immigré en Amérique du nord de suite après la guerre de 39/45 et quelques autres qui ont profité de la révolution de 1956 pour sortir du pays, les seuls membres de ma famille qui restent en Hongrie se trouvent aujourd'hui dans les cimetières.  Avant d'entreprendre mon voyage j'ai fait une petite recherche sur le WEB sur la communauté Juive Hongroise ou du moins ce qu'il en reste, j'y ai, entre autre, appris qu'il y avait une organisation juive http://www.mazsit.org/ qui s'occupe de l'entretien des cimetières Juifs en Hongrie. Je comprends que cette organisation n'a certainement pas les moyens financiers qu'elle espérerait avoir et je ne m'attendais pas à trouver dans chaque cimetière un jardinier à temps plein qui passerait tout son temps à constamment couper l'herbe ou nettoyer les tombes, mais je pensais trouver quelque chose de moyennement décent.  La désillusion m'a vite rattrapé au premier cimetière visité, celui de Papos où est enterré mon arrière grand-père, ce cimetière m'a laissé dans un état de détresse morale très bas, le cimetière est dans un état d'abandon total, la majorité des tombes sont recouvertes par l'herbe et par des arbustes. Il n'y a pas de clôture, le cimetière se trouve au milieu d'un champ cultivé. En examinant le plan municipal situé au milieu du village, on pourrait penser qu'il y a une rue qui borde le cimetière, mais en réalité ce n'est qu'un simple tracé de charrettes à bœufs qu'il faut suivre sur environ 300 mètres pour se rendre au cimetière. Du bout de la rue "Jozseph A utca", et de l'intersection de la soi-disante rue "Mikszath Utca" on ne voit rien, et rien ne laisse savoir ou penser qu'il y a un cimetière juif là-bas au milieu du champ, tout ce que l'on voit c'est un champ et un petit carré en friche moyennement boisé au loin qui en réalité est le cimetière.
Surtout au moment de l'allumage des bougies de Chabbat, ma mère ne passait pas une semaine sans verser des larmes et pleurer sa mère, son frère, sa sœur de nombreux neveux et nièces, des oncles des tantes, des beaux frères, des belles sœurs, des familles entières, plus de 70 personnes exterminées durant la Shoah, elle s'était jurée de ne plus jamais remettre les pieds dans ce pays qui l'avait vu naitre et dont une grande partie de la population avait collaboré de façon proactive à l'extermination de sa famille.

Pourquoi la région de Mateszalka?

Vos ancêtres viennent-ils de cette région ? Les miens oui. Mon arrière grand père maternel Menahem Meir Goldberger est né à Nitra en Slovakie, au début des années 1800, il a imigré très jeune dans la région de Mateszalka. Tous les membres de ma famille tant paternelle que maternelle sont tous originaire du departement de Szabolcs-Szatmár-Bereg
Mon père Samuel (Chayè) Silber est né à Nyirmada et ma mère Rosalie (Raïz'l) Goldberger à Jarmi. Mon arrière grand-père paternel Itschok Ïisick Zilber est né à Papos décédé à Papos et enterré dans le cimetière Juif de Papos, Mon arrière grand mère paternelle Esther Faigi Nokli est née a Ópályi et entérrée dans le cimetière Juif de Jarmi. Mon grand-père maternel Karoli (Haïm Yékoussiél) Goldberger est enterré dans le cimetière Juif de Mateszalka. Ma grand-mère maternelle Rivki Silber (mon père et ma mère sont cousins germains) est née à Papos......elle,.....a malheureusement été mise sur le train à destination d'Auschwitz par les milices Hongroises parmi lesquels on pouvait retrouver quelques uns de ses propres amis Hongrois du village de Jarmi ou Matszalka, elle n'en est jamais revenue, D. ait son âme. Mon grand-père paternel est né à Ópályi, Mes deux grand parents paternels Devora Blau et Yossef Youdo Silber sont, enterrés á Oradea/Nagyvarad, mais malheureusement, lors de mon passage en Roumanie en Mai 2012, je n'ai pas pu trouver leurs tombes dans les cimetières Juifs se trouvant á l'intérieur du très grand cimetière municipal Rulikowski d'Oradea/Nagyvarad,Roumanie. Je dois retourner á Oradea/Nagyvarad car le dernier jour juste avant de partir, en parlant avec un responsable de la communauté, j'ai appris qu'il y avait un autre cimetière un peu en dehors de la ville, mais que pour celui là, contrairement au deux autres, il n'avait pas de registre avec les noms des personnes enterrées à cet endroit. Si vous avez des informations à ce sujet, SVP contactez moi @Contact Email

Nous avons besoin de votre aide.

Papos: Le cimetière Juif de Papos est dans un état d'abandon total et c'est par pure chance que j'ai pu y retrouver la tombe de mon arrière grand-père Itschok Ïisick Zilber. J'ai eu la chance que la tombe se trouve sur le coin juste en bordure du chemin qui mène au cimetière. Même si l'emplacement du cimetière est bien indiqué sur le plan municipal se trouvant vers le milieu de la rue principale de Papos, il m'a quand même fallu l'aide d'un habitant pour le trouver. En effet en arrivant au bout de la rue indiquée sur le plan, tout ce que l'on voit c'est un grand champ avec un petit boisé au loin. J'ai stationné la voiture au bout de la rue et l'habitant m'a conduit jusqu'au bout du chemin à peine tracé dans le champ ou se trouve le cimetière. En arrivant à la hauteur du cimetière, on aperçoit bien quelques tombes ici et là, mais la très grande majorité des tombes sont envahies et cachées par la nature

Mateszalka Le cimetière est à moitié vide, plus ou moins entretenu et il faut le dire vite, lors de mon passage, de nombreuses parcelles au fond étaient envahies par l'herbe qui m'arrivait aux genoux. Peut-être que si ont fournissait une tondeuse à gazon automotrice, cela augmenterait la fréquence du passage de la tondeuse. Tous les gens pour qui ce terrain avait été prévu á l'origine, ont malheureusement pris le chemin d'Auschwitz et comme aujourd'hui il n'y a pratiquement plus de Juifs à Mateszalka, les places vides vont le rester encore pour longtemps. Le gardien est bien gentil mais........l'entretien pourrait être un peu plus fréquent. Peut-être, qu'avant de la couper, il attend que l'herbe soit assez haute pour la vendre comme fourrage à bestiaux.
En compensation pour son travail d'entretien, on lui a donné le droit d'usage de la grande parcelle de terre pour son propre compte, et probablement il ne faut pas aussi oublier les généreux pourboires qu'il doit recvoir des familles qui viennent visiter le cimetière. Mon cousin Allan Scop antiquaire à Brooklyn NY, spécialisé dans les articles Judaïques m'a dit que le registre des gens enterrés dans la région de Mateszalka est entre les mains d'un spéculateur demeurant en Israël et que ce livre a déja été mis aux enchères au plus offrant, la mise à prix tournait autour de $25 000.00. Je ne comprend pas comment une personne ait pu s'approprier un document d'intérêt général appartenant à toute la communauté. Il serait bon de le racheter, ou de le recupérer à travers le système judiciaire pour ensuite le remettre à un organisme publique. De cette façon le document pourrait être consulter par tous.

Ópályi  Comme mon arrière grand-mère ainsi que d'autres membres de la famille sont nés dans ce village tout proche de Mateszalka, j'ai décidé d'y allez faire un tour. En arrivant vers le milieu du village j'ai aperçu une enseigne en forme de flèche sur un poteau téléphonique indiquant "cimetière Juif" en Hongrois "zsidó temető" j'ai arrêté la voiture pour aller le visiter. Le cimetière est juste en haut du talus qui longe la route. Il y a une séparation d'environ 50 mètres et après il y a le cimetière catholique. Là, le cimetière a l'air mieux entretenu, il semble que l'on coupe l'herbe de temps en temps mais les tombes auraient besoin d'un petit entretien. Sur les quelques tombes que j'ai regardé, je n'ai pas trouvé de nom familier.

Nyírmeggyes  Mon arrière grand-père maternel Menahem Meïr Goldberger, serait enterré à Nyirmeggyes, mais je n'ai pas visité ce cimetière, il est sur mon plan de route lors de mon prochain séjour dans la région.

Dans un tout petit périmètre autour de Mateszalka, on retrouve au moins 5 ou 6 petits cimetieres Juifs de village. Ils ne sont éloignés l'un de l'autre que de quelques kilomètres, ce qui montre que les Juifs etaient bien intégrés dans leurs villages respectifs. Ces cimetières sont à moitié vide, malheureusement en 1944 les milices Hongroises sous la férule des Nazis "Imach Chemome", ont eu d'autres plans d'avenir pour la population Juive.

Comment aider ? cliquez ici......

Contact Email .....Tel:1-514-418-6781

 

Back to top

Synagogue de Mateszalka
Synagogue de Mateszalka
TSynagogue de Mateszalkae.