http://www.zsido.hu/guide/guide_has.htm
Translation by Google translate

Francais

Mátészalka

1900: 1,008 1941: 1,555 1946: 150 
4700 Kossuth Lajos utca 37 1857, romantic (Romantic) 
Citadel Street Varadi Eugene, 4700 Green street to 2-4. III. 11th
The former headquarters of the 18th Satu Mare County settled in the middle of the first century Jewish families. The strengthening of community institutions is complete. 1828 has been the first synagogue. In addition, Sephardic house of worship, school, Rabbi homes, community mikveh and other facilities have been built in the city. Renowned Jewish-born citizens has to be mentioned dr. Szalkai Julius, who was one of the first cities in the country, in Mátészalka introduced electric street lighting, as well as the famous American actor Tony Curtis' family and Strasnoff Ignace, by rogue king, who also "sold" in Budapest Vaci street.
II. Before World War ca. 1,600 Jews lived here, there are now only a few families in the city.
The synagogue was built in 1857 and is perpendicular to the street is a large, long plot. (Kossuth L. u. 37) The facade facing the street. The street door kőkeretére Hebrew psalm texts inscribed, and here the foundation of the church year 1857 year indicator as well. The tympanum above the gate, the front three semi-circular shaped window above the main cornice is a tripartite attic. The central semicircular shaped box Star of David in the middle, surrounded by Hebrew inscription. (Text of Exodus.'s Book is: "Make me sanctuary that may dwell among them.") Segment of the church courtyard arch windows can be seen on the side, we find the female holders of a staircase leading to the first floor and door space.
The interior of the U-shaped head carved choir can hold masts, tall grille is simple, well-formed. The entrance to each side II. World War II (the Holocaust) dead martyrs memorial plaque. The space in the first half, in the middle we find the simple Torah reading platform. The modestly decorated with round window above the Ark of the painted board ceiling. Simple furnishings.
In the courtyard of the synagogue behind a long line for building, room was a conference room, an old rabbi's house and cantor house, dig. The church was heavily destroyed, the rest has collapsed. Only the rear of the site in large villa house was similar to Rabbi acceptable condition. Here, gathered in prayer once a Hasidic believers, this was a ground floor workshop pászkasütő, 1944, the mikveh.
Mátészalka than most other cities, the Jews have settled in a district such as Kossuth, Rákóczi, Wood Green streets, walking in a row is found in the ancient Jewish life memories. The Kossuth Lajos Street was opened Rákóczi street, the ritual bath, which was formed after the war synagogue, and then sold. Now houses. The Rákóczi u. 19-21. no. You can see the building of Jewish schools and kindergartens. Further on we find the former Hasidic rabbi's house, and the bekanyarodva Zö1dfa Sephardic Synagogue Street (speech Hamidras) is now serving as a residential building.
The Citadel Street, about 200 years old, well maintained, fenced cemetery, opposite the entrance is a wooden Ohel there (this is interesting, as it has only made of stone, brick "tents" We were looking for). Here lies Haim Fajs rabbi. Right are two nice big tombstone, tombstone and his wife Menasse Grünbaum.
In addition, there are many beautiful tombstones here. The oldest rocks in the centuries-old right-hand side. As a curiosity we can mention some of the middle part of tombstones that weather protection védőszekrénnyel was surrounded by sheet metal. (The caretaker lives in the house next to the cemetery.)
The first Jewish families arrived to the seat of one-time royal county of Satu Mare in the Mid-Eighteenth Century. Parallel to the growth of the community, were the Necessary Established Institutions. The first synagogue was erecta in the 1828th The town had a Sephardic prayer house, school, Severn Rabbi's houses, the mikveh, and Other Institutions. The ranks of Renowned Persons born in Mátészalka Szalkai include Dr. Gyula, who introduct public lighting in his home town (the first rural town in Hungary to Boast this Amenity), and Tony Curtis, the American movie star, as well as Ignatius Strasnoff, The Infamous confidence trickster, who "sold" in Budapest Vaci Street. The military town about 1,600 Jewish Inhabitants Before the war, only a few families of Whom REMAIN today.
       Built in 1857, the synagogue is aligned Perpendicular to the street on a fairly large, longish plot at 37 Kossuth Street. The frame of the entrance stone is inscribed with a verse from the Psalms and the construction date.There is a tympanum above the entrance. The main façade is pierced by three arched windows, Which rises above the Tripartite attic, decorated with the Star of David in its center, and a Hebrew inscription above it: "Make me a sanctuary, That I may dwell among Them" (Exodus 2: 25: 8). The wall has arched windows facing the courtyard. The Staircase Leading to the women's gallery was built on this side.
       The U-shaped gallery, provided with a plain railing, also supported by Six Pillars with finely carved heads. The plaques commemorating the Victims of the Holocaust are set on The Two Sides of the entrance. The simple bimah , the platform for the desk from Which the Torah is read, is set in the center. Above the Ark Ornamental unpretentiously the round window. The synagogue has a handsomely painted ceiling. Its interior furnishings are rather plain.
       Several buildings were there in the longish behind the synagogue courtyard: the council hall, the former rabbi's house, the house and the Cantor's butchery. The synagogue is in a rather bad state of Preservation, The Other Collapsed buildings have by now - only the rabbi's house is in a more or less acceptable condition.
       Similarly now to rural towns, the Jews of Mátészalka Settled in one neighborhood: The Relics of Jewish life all lie in Kossuth, Rákóczi and Wood Green Streets. The ritual bath was in Rákóczi Street, opening from Kossuth Lajos Street, the building was Transformed into a synagogue after the war, and later sold. It is currently a residential building. The one-time Jewish school and kindergarten can be seen at Rákóczi Street 19-21.Strolling further, the next sight is the house of the Hassidic rabbi, and turning into Green Wood Street, we find the building of the former Sephardic synagogue ( hamidrash bet ) Also now converted into a residential building.
       One of the striking features of the two hundred years old, walled, well-tended cemetery in Citadel Street is the wooden Ohel facing the entrance (since now the rather Uncommon features were constructed from stone or bricks). Rabbi Haim Fajs lies buried here. To the right are two finely carved gravestones, marking the Burial of Menasse Grünbaum and his wife. The cemetery contains a number of lovely old gravestones. The oldest ones, OFTEN Several hundred years old, are on the right side. A few gravestones in the center are covered with a metal case to protect Theme from rain and snow.


Mateszalka

Traduction par Google translate

1900: 1 008 1941: 1 555 1946: 150 
4700 Kossuth Lajos utca 37 1857, romantique (Romantique) 
Citadelle rue Varadi Eugene, 4700 rue verte à 2-4. III. 11e

L'ancien siège de la 18e comté de Satu Mare installés au milieu des familles juives du premier siècle. Le renforcement des institutions communautaires est terminée. 1828 a été la première synagogue. En outre, la maison de culte sépharade, l'école, les maisons de rabbin, de la communauté mikvé et d'autres installations ont été aménagés dans la ville. Renommée juive citoyens nés doit être mentionné dr. Szalkai Jules, qui était l'une des premières villes du pays, en Mátészalka introduit éclairage électrique des rues, ainsi que la famille du célèbre acteur américain Tony Curtis et Ignace Strasnoff, par rogue roi, qui a également «vendu» à Budapest Vaci rue.

II. Avant la Première Guerre mondiale env. 1.600 Juifs vivaient ici, il ne reste que quelques familles de la ville.

La synagogue a été construite en 1857 et est perpendiculaire à la rue est un grand terrain de long. (Kossuth L. u. 37) La façade donnant sur la rue. Les rues de porte kőkeretére textes de psaumes hébreux inscrits, et là le fondement de l'année liturgique 1857 indicateur de l'année aussi bien. Le tympan au-dessus de la porte, l'avant trois demi-circulaire en forme de fenêtre au-dessus de la corniche principale est un grenier tripartite. La centrale semi-circulaire en forme de boîte étoile de David au milieu, entouré par inscription en hébreu. (. Réserver texte de l'Exode "est:". Fais-moi sanctuaire qui habite avec eux ») Segment de l'église cour arc fenêtres peut être vu sur le côté, on trouve les détenteurs de femmes d'un escalier conduisant au premier étage et l'espace porte.

L'intérieur de la chorale tête sculptée en forme de U peut contenir mâts, grille de haut est simple, bien formée. L'entrée de chaque côté II. Seconde Guerre mondiale (la Shoah) morts plaque commémorative des martyrs.L'espace dans la première moitié, au milieu on trouve la plate-forme simple lecture Torah. Le modestement décorées avec fenêtre ronde au-dessus de l'arche du plafond planche peinte. Ameublement simple.

Dans la cour de la synagogue derrière une longue file pour la construction, la chambre était une salle de conférence, une ancienne maison du rabbin et cantor maison, creuser. L'église a été fortement détruite, le reste s'est effondré. Seul l'arrière du site dans grande villa maison était semblable à Rabbi état acceptable. Ici, se sont réunis dans la prière une fois par hassidiques croyants, ce fut un atelier rez de chaussée pászkasütő 1944, le mikvé.

Mátészalka que la plupart des autres villes, les Juifs se sont installés dans un quartier comme Kossuth, Rákóczi, bois verts rues, marchant dans une rangée se trouve dans les anciens souvenirs de la vie juive. La rue Kossuth Lajos a ouvert ses portes rue Rákóczi, le bain rituel, qui a été formé après la guerre la synagogue, puis vendu. Maintenant maisons. Le Rákóczi u. 19-21. Réf. Vous pouvez voir la construction d'écoles et jardins d'enfants juifs. Plus loin, on trouve la maison du rabbin hassidique ancienne, et la bekanyarodva Zö1dfa Synagogue sépharade Street (Hamidras parole) sert maintenant un immeuble résidentiel.

La rue Citadelle, près de 200 ans, bien entretenu, le cimetière clôturé, face à l'entrée est un Ohel bois là-bas (ce qui est intéressant, car il n'a fait que de la pierre, de la brique "tentes" Nous étions à la recherche d'). C'est là que réside Haim FAJS rabbin. Droite sont deux grands agréable pierre tombale, pierre tombale et sa femme Menasse Grünbaum.

En outre, il ya beaucoup de belles pierres tombales ici. Les plus vieilles roches du centenaire droite. Comme une curiosité, on peut citer une partie de la partie centrale de pierres tombales que protection contre les intempéries védőszekrénnyel était entouré par de la tôle. (Le gardien habite dans la maison à côté du cimetière.)

Les premières familles juifs sont arrivés au siège d'un temps royale du comté de Satu Mare dans le milieu du XVIIIe siècle. Parallèlement à la croissance de la communauté, ont été établies les institutions nécessaires. La première synagogue était erecta dans le 1828ème La ville avait une maison de prière séfarades, l'école, les maisons Severn rabbin, le mikvé, et d'autres institutions. Les rangs des personnes de renom nés en Mátészalka Szalkai, citons le Dr Gyula, qui introduct éclairage public dans sa ville natale (la première ville rurale en Hongrie de se vanter de ce service), et Tony Curtis, la star de cinéma américaine, ainsi que Ignace Strasnoff, L'escroc Infamous, qui «vendu» à Budapest Vaci Street. La ville militaire environ 1.600 habitants juifs avant la guerre, seules quelques familles se trouvent toujours aujourd'hui.

       Construit en 1857, la synagogue est aligné Perpendiculaire à la rue sur un assez grand terrain allongée à 37, rue Kossuth. Le cadre de la pierre d'entrée est inscrit un verset des Psaumes et la date de construction. Il ya un tympan au-dessus de l'entrée. La façade principale est percée de trois fenêtres cintrées, qui s'élève au-dessus du grenier tripartite, décorées avec l'étoile de David en son centre, et une inscription en hébreu dessus d'elle: "Fais-moi un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux» (Exode 2: 25: 8). Le mur a arqué des fenêtres donnant sur la cour. L'escalier menant à la galerie des femmes a été construit sur ce côté.

       La galerie en forme de U, muni d'un garde-corps lisse, également soutenu par six piliers avec des têtes finement sculptés. Les plaques commémorant les victimes de l'Holocauste sont fixés sur les deux côtés de l'entrée.Le simple bima , la plate-forme pour le bureau à partir duquel la Torah est lue, est situé dans le centre. Au-dessus de l'Arche décorative, sans prétention, la fenêtre ronde. La synagogue a un plafond peint grassement. Ses aménagements intérieurs sont plutôt simple.

       Plusieurs bâtiments étaient là dans la oblongue derrière la cour synagogue: la salle du conseil, la maison de l'ancien rabbin, la maison et la boucherie du Cantor. La synagogue est dans un état assez mauvais de conservation, les bâtiments effondrés autres ont à ce jour - que la maison du rabbin est dans un état plus ou moins acceptable.

       De la même façon maintenant vers les villes rurales, les Juifs de Mátészalka Installé dans un quartier: Les Reliques de la vie juive se trouvent tous dans Kossuth, Rákóczi et bois rue, mes arbres. Le bain rituel était dans la rue Rákóczi, l'ouverture de la rue Kossuth Lajos, le bâtiment a été transformé en synagogue après la guerre, et plus tard vendu. Il est actuellement un immeuble résidentiel. L'école à temps juif et le jardin peut être vu à la rue Rákóczi 19-21. Flâner plus loin, la vue suivante est la maison du rabbin hassidique, et se transforme en Green Wood Street, on trouve le bâtiment de l'ancienne synagogue séfarade ( HaMidrach pari ) Aussi aujourd'hui transformé en un immeuble résidentiel.

       L'une des caractéristiques les plus frappantes de la deux cents ans, fortifiée, bien entretenu cimetière de la rue Citadelle est le bois Ohel face à l'entrée (car maintenant les traits assez peu fréquents ont été construites à partir de pierres ou de briques). Rabbi 'Haïm FAJ est enterré ici. Pour la droite se trouvent deux pierres tombales sculptées finement, marquant l'enterrement de Menasse Grünbaum et son épouse. Le cimetière contient un certain nombre de belles vieilles pierres tombales. Les plus anciennes, souvent plusieurs fois centenaires, sont sur ​​le côté droit. A quelques pierres tombales dans le centre sont recouverts d'un boîtier métallique pour protéger le thème de la pluie et de la neige.